En-tête

Rencontres sur un pied d’égalité: Sept idées pour des projets divers

Paru

15.05.2024

ici_Bild_zusammenwachsen_web

Que faut-il pour que les responsables de projets et les participant-es puissent travailler ensemble d’égal-e à égal-e? Le Forum suisse pour l’étude des migrations et de la population SFM a tiré de la recherche concomitante sept conseils pour les équipes de projet.

Poster-ici-FR

Le poster avec les 7 conseils à télécharger

Vous trouverez ici le poster avec les 7 conseils en format PDF pour le tableau d'affichage ou pour le distribuer à d'autres personnes:

Les 7 conseils

1. Grandir ensemble

Toutes les personnes qui participent à un projet partagent leur plaisir et leur intérêt pour une activité. L’accent est mis par exemple sur le chant, la cuisine, la randonnée, le jardinage ou la peinture. Dans le projet et dans la communi cation, il est important de souligner ces activités communes. Pour qu’on ne se concentre pas sur les différences entre les personnes, mais sur ce qui les rassemble.

2. Regarder ensemble

Dans des projets divers, il arrive que tout le monde n’ait pas la même influence. Cela rend les rencontres d’égal-e à égal-e plus difficiles. C’est pourquoi il est important de toujours porter un regard critique sur ses propres attitudes et ses tâches dans le projet et de se demander en tant qu’équipe: «Comment s’assurer que toutes les personnes qui le souhaitent puissent prendre des responsabilités? Comment le travail rémunéré et le travail non rémunéré sont-ils répartis dans le projet?» C’est aussi grâce aux réactions des participant-es que l’on prend conscience des modèles en place et que l’on peut les modifier.

3. Trouver un langage commun

La communication influence et façonne les rencontres. En posant des questions de manière empathique et en écoutant activement, on crée un lien avec son interlocuteur ou interlocutrice. À cet égard, il existe de nombreuses façons de se comprendre: par exemple via la langue locale, une langue étrangère commune ou une langue des signes. Cela passe aussi par les images, par exemple en prenant des photos ensemble: on se comprend même si on parle des langues différentes.

4. Ouvrir grand les portes

Qu’est-ce qu’une activité facile d’accès? C’est une activité qui demande peu de matériel et aucune connaissance particulière de la part des participant- es. Elles se déroulent dans des lieux facilement accessibles et à des heures qui conviennent aux participant-es. Pour que le plus grand nombre de personnes possible soit au courant de l’offre, il est également utile de faire de la publicité par le boucheà- oreille et de collaborer avec des personnes clés de différents réseaux.

5. Découvrir des trésors cachés

Le fait que les responsables de projet et les participant- es développent les activités ensemble favorise la coopération sur un pied d’égalité. Ainsi, toutes celles et tous ceux qui le souhaitent peuvent s’impliquer. De nombreux talents différents enrichissent le projet. Pour que cela réussisse, il faut une planification flexible ainsi que de l’ouverture et de la curiosité à l’égard des idées de personnes aux expériences diverses.

6. Créer des liens

Lors d’un projet de rencontre, de nombreuses personnes différentes entrent en contact les unes avec les autres. Mais que se passe-t-il avant et après les activités? Les groupes de discussion ou les réseaux sociaux permettent aux participant-es d’approfondir leurs contacts et d’échanger plus facilement des informations. Les participant-es à un cours de poésie s’envoient par exemple des poèmes par messagerie WhatsApp.

7. Célébrer les grandes et petites actions

C’est formidable lorsque des bénévoles s’engagent dans des projets où se rencontrent des personnes ayant des expériences culturelles et linguistiques différentes. Les bénévoles méritent une reconnaissance pour cela. Celle-ci peut revêtir de nombreuses formes: par exemple, une confirmation du travail bénévole effectué ou une fête des bénévoles organisée en commun. Cependant, le travail de projet et la coordination, plus astreignants, devraient être rémunérés.

Recherche d'accompagnement

Dans cet article, vous en apprendrez plus sur la recherche d'accompagnement menée par le Forum suisse pour l'étude des migrations et de la population SFM à l'Université de Neuchâtel.